Google Drive, un serveur cloud?

Le roll-out de Drive File Stream en été 2017 a singulièrement renforcé le potentiel de Google Drive, permettant aux organisations de s’en servir comme stockage unique de leurs fichiers en lieu et place d’un serveur classique.

Partage & collaboration

Google Drive et la suite bureautique embarquée Docs ont d’abord permis aux organisations d’exploiter des nouvelles manières de collaborer. Avec le renforcement des fonctionnalités, certaines structures ont pu sauter le pas et s’affranchir d’un serveur classique en travaillant à 100% sur web.

À lire également: G Suite supérieur à Office 365

Mais dans l’ensemble, pour ce qui est du stockage des données, Drive est un complément dédié à la collaboration. Masse de données, gros fichiers (vidéo, graphisme, etc), logiciels métier, politique de backup, etc. nécessitent le maintien d’une architecture classique.

Team Drives

En automne 2016, Google implémentait les drive d’équipes (Team Drive). Jusqu’alors, l’espace de stockage était géré au niveau de l’utilisateur (notamment, les données étaient propriétés de tel ou tel utilisateur). Les drive d’équipes se rapprochent d’un concept de disques serveur classiques avec une propriété des contenus et des droits de partage au niveau de l’organisation et des équipes. Si le partage est – pour le moment – moins granulaire que dans « Mon Drive », les drives d’équipe simplifient la gestion des données et des accès.

Drive File Stream

Déployé l’été 2017, Drive File Stream est un client s’installant sur l’ordinateur, affichant Drive comme un disque monté. Il donne accès ainsi à toute l’arborescence des dossiers et fichiers tels que les voit l’utilisateur dans Drive depuis son navigateur. Ce dernier peut alors ouvrir les fichiers avec ses logiciels habituels, comme avant, les fichiers étant téléchargés à la demande (streaming).

La différence entre le client de synchronisation historique Google Drive et Drive File Stream est que les collaborateurs ont accès à l’entier des données sans que celles-ci ne soient synchronisées sur leur ordinateur, c’est à dire sans qu’elles ne consomment de l’espace disque.

Drive: un serveur cloud

Avec le streaming, le mode hors connexion et la possibilité de travailler « comme avant », Drive File Stream simplifie considérablement la migration à G Suite. Un serveur d’entreprise en entier – même cela représente plusieurs téra-octets – peut être migré sur Drive. La structure est reproduite avec les drives d’équipe. Les collaborateurs continuent de travailler et d’utiliser leurs logiciels comme avant.

Une organisation peut ainsi largement simplifier son setup informatique, ce qui se traduit par plus de simplicité, une réduction des coûts de licences et de maintenances.

À lire également: Ransomwares, un danger pour Drive ?