La sécurité des données en 5 points

Optimiser référencement naturel

Sortez couvert ! Les jeunes ont des cours d’éducation sexuelle pour les rendre attentif et les prémunir contre certains risques. Malheureusement, à l’ère digitale et des smartphones, on ne peut que constater que la majorité des personnes n’ont pas les connaissances de base concernant la sécurité de leurs données. Voici 5 points élémentaires à considérer.

1. Activez la validation en 2 étapes

La validation en 2 étapes (ou à 2 facteurs) est le principe de recevoir un second facteur d’authentification qui rend l’accès à votre compte impossible avec le seul mot de passe. Un mécanisme que l’on connait tous avec l’e-banking. Le second facteur étant envoyé ou généré sur quelque chose de physique. Il s’agit le plus souvent d’un sms reçu ou un code généré sur votre mobile mais cela peut aussi être une clé USB, une liste à cocher, etc.

Bien que l’immense majorité des gens ne s’en servent pas – alors que la plupart des plateformes le proposent – il s’agit du moyen le plus efficace pour protéger l’accès à votre compte contre le piratage et les accès frauduleux.

2. Utilisez le cloud

Le cloud est plus sûr. Point. Les prestataires comme Google, Amazon, Microsoft et les autres ont chacun plusieurs centaines et même milliers d’ingénieurs dont l’unique tâche est de s’assurer que les choses soient en sécurité. Évidemment ils ne peuvent pas garantir que vous ne serez pas piraté, mais leurs ressources pour prévenir et réagir sont sans égal.

En stockant vos données sur le cloud, vous n’êtes qu’à un clic de verrouiller leur accès sur un appareil que vous auriez perdu, cassé et qu’on vous aurait volé.

3. Chapeautez le cloud par des solutions de sécurité

Si vous êtes une entreprise utilisant principalement le cloud (p.e avec Office 365, G Suite), vous pouvez renforcer la sécurité de vos données en configurant les options embarquées. Par exemple, Google et Microsoft offrent la gestion de la flotte des mobiles (MDM) avec une large palette de possibilités (cryptage des appareils, contrôle de leur sécurité, effacement à distance, contrôle des apps) ainsi que de multiples façons de sécuriser les emails, l’accès aux données, etc.

Vous pouvez également chapeauter votre infrastructure par des solutions spécialisées comme Cylance ou FireEye afin ne pas dépendre d’un seul système au niveau de la sécurité.

4. Utilisez Lastpass

Utilisez un gestionnaire de mots de passe comme 1password, Lastpass ou Dashlane. Ces outils vous permettent de stocker de manière sécurisée vos mots de passe et les informations sensibles (p.e un numéro de carte de crédits). Ils vous assurent que vous utilisez des mots de passe uniques et forts pour chaque service.

Ils présentent d’autres avantages. Par exemple :

  • partager des accès à des collègues sans qu’ils aient à connaître le mot de passe. Un employé quittant l’entreprise ne partira pas avec les mots de passe…
  • gagner du temps en laissant l’outil remplir les champs de connexion.
  • sécuriser l’accès à certains services en exigeant la saisie du mot de passe maître avant le remplissage automatique.
  • contrôler la sécurité de tous les mots de passe et en générer des sûrs et uniques en un clic

5. Posez des questions

Posez vos questions ! Il est tout à fait naturel de ne pas savoir. Si vous ne savez pas ce qu’est la vérification à 2 facteurs ( bon, maintenant vous savez…), comment fonctionne les clouds, comment verrouiller à distance son téléphone, est-ce que les crypto virus peuvent attaquer OneDrive ou Drive,  posez ces questions. Ne restez pas sur des lieux communs et des fausses vérités.

Conclusion

Ne vous préoccupez pas de la NSA, des hackers dans une pièce sombre, du darknet… Ce n’est qu’un tout petit morceau du “danger”. Les vraies menaces sont celles auxquelles vous êtes confrontés tous les jours, qui arrivent quand on ne s’y attend pas: le vol, la perte, les ransomwares, les arnaques.